Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Son directeur de thèse est le célèbre sémiologue Roland Barthes. Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. Elle côtoie Monique Wittig, théoricienne féministe au même moment. En parallèle à à sa mission d'enseignement, elle est critique littéraire pour deux sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une troisième. Dès 1972, elle participe à des débats sur la sexualité féminine avec la psychanalyste Luce Irigaray. Après des études supérieures en Lettres, Antoinette Fouque a été enseignante.

Antoinette Fouque prend consience des difficultés qu’une femme rencontre quand elle assume ses statuts de maman et de femme tout en ayant une profession en même temps quand elle est maman en 1964. La jeune femme fait d'abord des études supérieures dans les Bouches-du-Rhône avant de rejoindre La Sorbonne pour étudier les Lettres. La Marseillaise est encore à l'université quand elle se marie avec René Fouque. Antoinette Fouque est née à Marseille.

Théoricienne et auteure

La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme sans concessions, elle soutient la place de mère. En 2013, elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel rend hommage à celles qui ont fait avancé le monde depuis 40 siècles. Dans les pages de plusieurs essais, Antoinette Fouque détaille la féminologie.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque siège au parlement européen entre 1994 et 1999, après avoir fait campagne avec les radicaux de gauche. L'AFD fondée par la militante est encore active de nos jours et soutient la gauche, relais du combat pour les droits des femmes.. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure créée sous la houlette d'Antoinette Fouque à l'occasion du bicentenaire de la révolution française.

Antoinette Fouque a lancé le Club Parité 2000 et le Collège de Féminologie. Antoinette Fouque a pris part à dans tous les combats pour les droits des femmes. Elle s’éteint au début de l'année 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes distinctions nationales.

Articles